Hey,

Parlons nourriture et régime alimentaire aujourd’hui et plus particulièrement de végétarisme

Rappel :

  • végétarisme : ne plus consommer de chair animale : viande ou poisson.
  • végétalisme : ne plus consommer de viande, de poisson, ni d’œufs et de miel, de beurre, de fromage… c’est-à-dire d’aliments d’origines animales.
  • véganisme : ne plus consommer de produits d’origines animales et ne plus utiliser dans son mode de vie quoi que ce soit qui viennent des animaux : cuir, laine…

 

Pourquoi?

J’ai décidé il y a quatre mois de devenir végétarienne. Pendant un an et demi j’étais « flexitarienne » : je mangeais encore de la viande et du poisson mais à de très rares occasions. Quand j’étais au lycée, beaucoup de mes amis étaient déjà végétariens, et j’étais de plus en plus consciente de ce que cela impliquait que de manger de la chair animale. Mais j’ai jamais franchi le cap, sûrement parce que je ne me sentais pas prête et parce que l’envie n’était pas assez forte. Ensuite, quand je suis partie de chez mes parents, je n’ai quasiment plus consommé de viande ou de poisson parce que dès le début qu’il était hors de question pour moi d’acheter de la viande en supermarché. Parce que soyons honnêtes, on sait tous comment ont été élevés et tués les animaux qui finissent dans les rayons des supermarchés.  Pour moi, c’était l’occasion de réduire drastiquement ma consommation sans trop de difficultés. Je continuais d’en manger chez mes parents lorsque je savais d’où venais la viande et dans quelles conditions elle avait été élevée. Et vraiment, pendant un temps, c’était un régime  qui me convenait bien. Et c’était ça le principal, de faire des efforts et de se sentir bien, pas frustrée ou quoi que ce soit.

Le déclic

Mais au fur et à mesure, mes convictions ont évolués, j’ai vu de plus en plus de documentaires que cela soit sur les conditions d’élevages et d’abatages que sur l’écologie. Alors forcément, plus je voyais des films qui nous prédisent la fin du monde si on continue à manger et consommer autant d’animaux qu’aujourd’hui, j’ai commencé à culpabiliser. Quand on sait le nombre de litres d’eaux dépensés pour élever des animaux qui vont ensuite être tués, c’est juste fou. Tous ces litres pourraient servir pour d’autres exploitations de produits végétaux qui seront directement consommés par les humains. Du coup, à chaque fois que je mangeais de la viande j’y pensais et ça devenait presque une obsession. C’est ce qui m’a poussé à devenir végétarienne, ça devenait une nécessité presque. Il me fallait juste un déclic qui allait me permettre de dire stop. Et il est venu tout seul, à table, je mangeais de la viande et je me suis dit que c’était la dernière fois.

Maintenant, ça fait quatre mois que je ne consomme plus du tout de viande, ni de poisson ce qui pour moi a été un peu plus dur mais le fait de croire en ses convictions : c’est ce dont l’environnement a besoin, rends la chose beaucoup plus simple. Mais arrêter la viande n’a pas été très compliqué, dès le moment où j’ai dis stop j’ai pu vraiment eu envie de viande. Je n’ai pas encore de dégoût complet pour la viande et le poisson, parce que je n’ai pas arrêté parce que je n’aimais pas mais simplement parce que je sais que c’est la chose à faire.

Bien sûr, chacun a ses convictions, il n’y a pas obligation d’être végétarien. On peut faire attention à l’environnement tout en mangeant de la chair animale, mais je pense sincèrement que les repas n’ont pas à être composés autour de viande et que le monde, les habitants, l’environnement et même la planète s’en sortiraient mieux si tout le monde consommaient moins de viande ou poisson.

Et ensuite?

Je sais que je ne suis pas parfaite puisque je consomme encore des produits venant des animaux : du fromage, du beurre et des œufs. Mais j’essaye de faire la même chose que lorsque j’ai voulu arrêter de manger de la viande : je ne consomme quasiment jamais de beurre ou de fromage lorsque je ne suis pas chez mes parents. Je préfère en manger moins souvent et privilégier la qualité que d’en avoir tous les jours et savoir que les animaux ont soufferts et été maltraités pour que je puisse manger ce fromage. Je prends des œufs bios et élevés en plein air. Mais pour l’instant je me sens à l’aise dans ce végétarisme semi-végétalisme.

Ce qu’il compte, c’est juste de se poser des questions et d’être conscient.

Alors vraiment, je n’essaye pas de faire un article culpabilisant ou moralisateur, chacun mange ce qu’il veut, j’ai juste voulu vous dire pourquoi moi, j’ai eu envie de devenir végétarienne et pourquoi ça me correspond. Je ne suis pas forcément la mieux placé pour vous en parler mais j’ai quand eu envie de vous donner mon avis.

Si vous voulez voir des idées de recettes végétaliennes et végétariennes, dites-moi dans les commentaires !

Des films pour aller plus loin :

Earthlings:  (ATTENTION IMAGES POUVANT CHOQUER)

Cowspiracy:

2 commentaires sur « Végétarisme et moi »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s